LE BRÉSIL
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN
  Vous aimerez :

  • L’ambiance de bout du monde à Belém
  • Assister à un concert d’opéra au coeur de l’Amazonie
  • Chercher les animaux dans la jungle lors d’une excursion sur l’Amazone
  • Accueil > L’Amazonie - Belém, Marajó et Manaus

    Retour

    L’Amazonie - Belém, Marajó et Manaus

    Qui n’a pas rêvé un jour de naviguer sur l’Amazone, fleuve mythique et d’observer dans la moiteur tropicale les animaux sauvages comme les dauphins roses, les capibaras, les singes hurleurs et les crocodiles, pour ne citer que ceux là.
    On y a encore découvert en 2013, 15 nouvelles espèces d’oiseaux…

    Singe-écureuil

    La forêt amazonienne couvre environ 7 millions de kilomètres carrés soit 13 fois la superficie de la France et serait habité par vingt millions de personnes.
    On y distingue trois types de milieux : la forêt vierge ; la forêt secondaire où sont replantés les arbres coupés dans la forêt primaire et enfin les terres inondées où sont les arbres sont immergés une grande partie de l’année.

    Si cette région du Brésil est particulièrement connue pour sa nature exubérante, les villes de Manaus et de Belém vous surprendront avec leurs édifices imposants, souvenir de l’apogée de l’industrie du caoutchouc.

    Théâtre Amazonas - Manaus

    À Manaus, ne ratez pas la visite du Teatro Amazonas et si vous le pouvez voyagez pendant le Festival Amazonas de Opéra, vous alternerez ainsi excursions dans la jungle et concerts de musique classique.

    Ver o peso

    À Belém perdez-vous dans le Mercado Ver-o-Peso, l’un des plus animés du Brésil. Les maraîchers locaux vous feront déguster des fruits dont vous n’aviez jamais entendu parler : cupuaçu, açai, araça ou encore acerola que vous dégusterez en jus avant de partir à la découverte du Musée do Gemas do Pará ou de la praça Dom Pedro II au cœur de la vieille ville.

    Buffle Marajó

    À partir de Belém, vous pourrez vous rendre à Alter do Chão et sur l’île de Marajó, la première connue pour ses plages fluviale et la seconde pour sa poterie traditionnelle et ses buffles sauvages.