Terra Nossa » Histoire et culture

HISTOIRE ET CULTURE

Les Premiers habitants.

Les premiers habitants sont arrivés au Pérou il y a presque 20 000 ans. Ils portaient des instruments de pierre et se consacraient à la chasse et à la récolte de fruits. Quelques-uns se sont installés à Paccaicasa (Ayacucho).
Les vestiges les plus anciens d’un péruvien (7 000 ans) rendent compte d’une personne à la figure large, tête allongée et d’une taille d’environ 1,60 mètre. Les anciens péruviens ont laissé quelques vestiges d’art rupestre à Toquepala (Tacna, 7 600 avant J.-C.) et des vestiges de leurs logements à Chilca (Lima, 5 800 avant J.-C.). Le processus de domestication des plantes a permis le développement de l’agriculture et la construction de villages et de centres publics de cérémonies.
De nouvelles techniques se sont développées grâce à l’intégration d’autres cultures : textile, métallurgie, céramique ont connu des avancées spectaculaires.

Les Cultures Pré-Inca.

Les cultures pré-Inca se sont développées sur la côte et la montagne péruvienne tout au long d’une période de 1 400 ans. Quelques-unes, avec leur pouvoir et leur influence, ont dominé de vastes zones de notre territoire. Au moment de leur déclin, ces cultures ont permis le développement de petits centres régionaux. Toutes ces cultures se sont caractérisées par leur très particulière céramique rituelle, par une surprenante adaptation au milieu, ainsi que par une excellente utilisation des ressources naturelles.
Par la suite, la culture Inca s’est nourrie de ces vastes connaissances. La première civilisation péruvienne s’est établie à Huantar (Ancash) entre 1 200 et 200 av. J.-C. Son pouvoir, reposant sur un ordre théocratique, avait comme centre le temple de Chavín de Huantar, dont les murs et les galeries étaient recouverts d’une énorme quantité de sculptures représentant des dieux féroces aux traits félins.

La culture « Paracas » (200 av. J.-C. – 600) s’est développée sur la côte du Pérou. Elle a atteint un très grand développement en art textile.

La culture Moche s’est développée sur la côte nord (200 av. J.-C. – 600). Cette culture a rassemblé les autorités militaires des vallées côtières, telles que le Seigneur de Sipán. Les objets en céramique (poteries-portraits) de la culture Moche ainsi que son iconographie présentent une élaboration et une technique remarquables.

La culture Tiahuanaco s’est développée dans la montagne péruvienne (200 après J.-C.). Cette culture s’est installée dans la région de Collao (zone qui comprend actuellement des territoires du Chili et de la Bolivie). Cette culture a laissé aux péruviens l’héritage de la culture en terrasses -les andenes- ainsi que l’agriculture qui se sert d’étages écologiques bien différenciés.

La culture Nazca (300 av J.-C.- 900) a défié le désert côtier avec des aqueducs souterrains et nous a laissé -gravées sur le terrain- de gigantesques figures géométriques ainsi que des figures d’animaux qui semblent avoir constitué un calendrier agricole et surprennent, encore de nos jours, les chercheurs.

La culture Wari (600 après J.-C.) a introduit le modèle du patron urbain dans le territoire d’Ayacucho et a répandu son influence dans les Andes.

La culture Chimú (700 après J.-C.) a été une culture très raffinée qui a travaillé l’or et d’autres métaux précieux. Les hommes de cette culture ont construit une ville entière avec de l’argile : c’est la ville de Chan Chán qui se trouve près de Trujillo.

La culture « Chachapoyas » (800 après J.-C.) a utilisé les terrains de culture au maximum et a bâti des constructions dans le haut des montagnes au nord de la forêt amazonienne. La majesté de la ville fortifiée de Kuelap est un exemple de sa magnifique adaptation au milieu.